Écharpe d’hiver : nos idées pour bien la nouer

Écrit par...

Douce, moelleuse ou oversize, l’écharpe fait partie de l’accessoire indispensable de l’hiver. Au delà de sa fonction première de nous protéger du froid, c’est également un accessoire de mode. Alors comment la porter avec élégance ? Découvrez nos idées simples et pratiques.

En mode grosse étoile : sa matière épaisse et sa forme carrée sont inspirées du plaid des pays nordiques. Sa matière cosy nous donne l’impression d’avoir une bouillotte qu’on transporte partout.

Pour les plus grandes, posez la délicatement sur vos épaules et la grosse toile prend aussitôt une allure de châle. Avec ce modèle, il est préférable de porter ses cheveux à l’arrière pour ne pas avoir trop de matière à l’avant. Et on oublie les bijoux.

Le bon geste : plier l’étoile dans la diagonale, comme pour un foulard, puis croisez les deux extrémités derrière la nuque en les nouant naturellement sur le devant.

Le modèle anguille : longue et étroite comme une anguille, elle s’enveloppe délicatement comme un sautoir autour du cou. Vous l’enroulez à tout va, et plus il y a de tours, mieux c’est !

La maille rétro revisitée : on l’affiche en version chinée et laine mélangée, avec des jolies franges à ses extrémités pour une touche old school.

Le bon geste : la nouer juste deux fois autour du cou et de façon asymétrique, une des deux extrémités devant être plus longue que l’autre sur le devant. Le plus serait de le porter par-dessus le manteau pour montrer ses franges.

Maintenant que vous savez comment faire, on évite les multiples tours autour du cou qui donnent un effet bouée de sauvetage.

Le style Pashmina : c’est le modèle couture. Soyeux, fin et ultra chic, elle se porte de façon négligée, un pan de l’écharpe envoyé sur le côté, à l’avant (pour les cheveux courts) ou dans le dos.

L’écharpe tube : plus connue sous le nom de « snood » chez les modeuses, elle se présente très souvent en version tricotée. Vous pouvez la choisir avec des motifs graphiques (pour les audacieuses), en version fleurie (pour les bohèmes) et à pois pour les plus classiques. Deux tours et le tour est joué !