Le Salon de l’agriculture – 2018

Écrit par...

Bonjour veaux, vaches, cochons et autres à l’occasion de la plus grande ferme de France. Mais celle que l’on regarde davantage e, c’est bien elle ! Elle c’est « Haute » qui porte fièrement son nom. Elle qui est l’égérie de la nouvelle édition du Salon International de l’agriculture 2018 ! Mais qui est-elle exactement cette vache âgée de 6ans ? De race Aubrac, elle est de fort caractère. Haute, c’est la princesse du troupeau assure son éleveur.

Depuis le 24 février et ce jusqu’au dimanche 4 mars, la plus grande ferme de France a pris ses quartiers porte de Versailles, faisant la joie des petits et des grands. Car la 55 ème édition le Salon international de l’Agriculture est une affaire qui roule avec un mécanisme éprouvée et bien huilée qui fait ressortir la part de « terroir » qu’il y a en chacun de nous.

Avec pour thème cette année « l’agriculture : une aventure collective », le SIA se veut être le chantre d’un retour aux valeurs agricoles, naturelles et efficaces face au mastodonte de l’industrie et de la transformation des produits avec les risques sanitaires qu’elle suppose parfois. Bref, le Salon International de l’Agriculture veut être le gardien du « bon goût » et ce ne sont pas les produits très alléchants des différents terroirs de France mais aussi du reste du monde qui diront le contraire.

Car au gré des allées et stands, la dégustation de miel, friandises, viennoiseries, cochonnailles, plats cuisinés telle que la tête de veau si chère à un certain président Français de renom et ancien maire de la ville de Paris…mais encore alcools (à boire avec modération), ravie les papilles les plus réfractaires et oblitère à jamais la fadeur des produits issus d’une certaine normalisation. Puis vient la découverte de vêtements, accessoires et produits bien être abris de jardin bref…on trouve à peu près de tout au SIA et on y ressort souvent repus d’avoir gouté à tout.

Le SIA c’est aussi des ateliers pratiques, des conférences, des concours de bêtes de la ferme, un village de professionnels en l’honneur d’une profession en souffrance et difficile mais qui comme « Haute », vache égérie, les agriculteurs portent haut des valeurs morales, de renoncement, de travail et n’y renonceraient pour rien au monde.

Alors, chaussez vos bottes, faites abstraction du crottin de cheval et des odeurs prononcées ou de caractère des autres animaux de la ferme et visitez le SIA !

Articles Récents

Partagez cet article

Facebook
Google+
Twitter
Email
WhatsApp