Repas de Noël en famille : devenons des observateurs bienveillants

Écrit par...

Noël est presque là. Certains sont déjà au taquet, le sapin est décoré, les cadeaux sont prêts… Pour eux Noël représente la fête, l’excitation renouvelée et c’est une vraie réjouissance. Pour d’autres, hélas, c’est la corvée : ne partez pas ! Cet article vous concerne particulièrement. Cette année nous vous proposons de changer de cap et de  tout miser sur votre attitude et moins sur  la carte du menu. Le principe est simple mais efficace : adopter une attitude sage et tempérée pour transformer cette corvée, en un réel temps de joie et de bonheur familial !

Au-delà d’une consommation forcée comme le décrivent certains, les repas de fêtes de fin d’année sont l’occasion pour témoigner l’Amour à sa famille et non le moment de régler les comptes. Alors commençons par nous débarrasser des pensées fermées, avec les phrases du genre : « ça va encore mal se passer et s’il y en a un seul qui me dit un mot de travers je l’allume direct ». Pour cela, il va falloir anticiper son attitude, en venant avec des dispositions de cœur bienveillant, et nous ne le dirons jamais assez : « faites toutes choses de bon cœur » tout particulièrement en cette occasion de fêtes afin que toute la famille en profite. C’est pourquoi, saisissons ces retrouvailles pour venir avec un cœur plus reconnaissant que critique. Hé oui ! la famille parfaite n’existe pas, c’est pourquoi nous mettons l’accent sur la préparation de notre attitude, avant le grand jour, pour faire face aux obstacles et aux piques de certaines personnes parfois malveillantes.

– Pensons à changer complètement notre optique sur les repas de famille

Force est de constater que de plus en plus de personnes surtout les jeunes font des voyages en période de fêtes entre amis ou en solo, au lieu d’assister au repas. C’est la parade qu’ils ont trouvée pour ne pas mécontenter un membre de la famille. Dommage, car en dépit de nos différences, le cercle familial reste une grande richesse et un don de Dieu.

De prime abord, nous devons comprendre que nos familles sont un brassage de personnalités. En effet, il y a des personnalités qui sont plus compatibles que d’autres. D’autre part, les préparatifs sont pour certains une période de rush entre l’organisation de repas et les cadeaux. Au final, avec tous ces préparatifs, nous pouvons risquer de manquer de maîtrise de soi.

Ainsi, nous devons commencer par reprogrammer notre perception, en nous rappelant la raison de la saison du repas : « la Nativité, que nous célébrons en famille », et cela va complètement changer notre état de cœur.
Surtout, ne pas regarder sa famille comme des gens qui vont vous casser les pieds toute la soirée mais plutôt des personnes qui ont besoin d’amour.
Avis aux chrétiens : vous pouvez préparer ce moment par la prière pour éteindre les cargaisons de reproches et briller par votre amour.

-Prendre un temps de préparation intérieure

Soyons déterminés à marcher dans l’amour, au lieu de nous préparer à piquer les autres. Pour ça, commençons par effacer de notre cœur les disputes qui reviennent chaque année par le pardon afin d’avoir un cœur bon et respectueux de son semblable. Parfois la familiarité fait que nous ne prenons pas de gants pour nous dire certaines choses, pourtant ce n’est pas une raison pour se laisser aller. Apprenons plutôt à maitriser notre langue devant les remarques désobligeantes des autres et pensons à répondre différemment. Préparons-nous plutôt à être promptes à pardonner et rappelons-nous que nous célébrons Jésus pour le pardon du péché.

– Soyons un agent de Paix le jour du repas de Noël

Dans ce genre de réunion familiale, il est bon de saisir ce qui est important : la famille, la valeur humaine, la joie de partager un repas, le moment d’ouverture des cadeaux par les enfants.
Comme nous le savons… Il est doux et agréable pour des frères et des sœurs de demeurer ensemble, donc il est préférable de rechercher cette ambiance douce et paisible, ainsi de savoir profiter du moment présent sans penser aux dérives. Elles peuvent arriver mais on est là avant tout pour profiter de la famille et des personnes que nous n’avons pas vues depuis longtemps. Alors, œuvrons à cette joie qui doit être diffusée à ce moment comme un parfum de bonne odeur. En une seule phrase ; influençons avec l’Amour et ne subissons pas.

– La touche  » fraîcheur »

Devenons des créatrices en cassant la routine de Noël, en sortant du « on a toujours fait comme ça » et en testant de nouvelles choses :
– trouver un nouveau lieu et cadre
– concocter de nouveaux repas
– inviter de nouvelles personnes
– ouvrir nos maisons avec nos valeurs

Petite astuce : si au début du repas l’ambiance est bonne et qu’à la fin du repas commence le début du déballage des mauvais souvenirs, parfois dû à l’excès de l’alcool, sortons le piano ou la guitare pour créer une cohésion d’ensemble autour des cantiques de Noël ; cela renforce l’unité.

Il est bon de garder tout au long du repas l’objectif de notre présence à ce moment de partage en famille.

Joyeuses fêtes !

Articles Récents

Partagez cet article

Facebook
Google+
Twitter
Email
WhatsApp