Les aliments qui nous aident à prendre soin de notre corps après 30 ans

Écrit par...

Passé 30 ans, équilibrer notre assiette entre les lipides, les protéines et les glucides ; devient nécessaire. Mais concrètement, comment ça se passe ?  En choisissant des aliments « bons amis » pour notre silhouette, tout en gardant un regard plus attentif sur notre régime alimentaire.

Plus de légumes dans nos repas

En effet, se priver de légumes, c’est se priver de nombreuses vitamines, fibres et minéraux.  « Mais alors, après 30 ans, on n’a plus le droit de manger ce qu’on veut ou ce qu’on aime ? Fini le steak frites au repas du midi » ? Oui, on les voyait venir ces questions. 

Franchement, on peut manger ce qu’on veut, mais l’idéal est de s’assurer que ce que l’on aime soit aussi ce qui nous fait du bien : des légumes, des fruits, peu de sucre et de gâteaux. Si c’est trop difficile, la solution serait de combattre les mauvaises habitudes par une décision ferme et une mise en pratique progressive, mais constante. Ceci dit, un éclair au chocolat ou une bonne pizza ne sont pas exclus.

On délaisse la viande pour des poissons gras

Pourquoi les poissons gras ? Parce qu’ils sont neuro-protecteurs, cardio-protecteurs, anti-inflammatoires et d’excellentes sources de bonnes graisses, de protéines et d’omega-3.

De plus, les poissons gras sont aussi riches en vitamine D, vitamine qui nous manque fortement en hiver.

On zappe les chips ou le chocolat pour adopter les fruits oléagineux tels que les noix (de pécan, de cajou, de macadamia…), les amandes, les pistaches ou encore les pignons.

Riches en bonnes graisses, fibres, vitamines et minéraux, les fruits oléagineux sont aussi bons à croquer brut qu’à saupoudrer dans des salades, des sauces ou du pain.

Pour les pâtisseries, vous pouvez remplacer la farine blanche par de la poudre d’amande.