Le « Wax » or the new Black ?

Écrit par...

Depuis quelques années, les grandes et moins grandes villes de l’hémisphère nord sont toutes chamboulées. Et la raison tient en trois lettres fatales : W.A.X ! Vous en avez déjà entendu parler n’est-ce pas ? Si non, pour les 2/3 personnes qui sont passées en travers de cette tendance mode, nous allons répondre à The question, qu’est que le WAX ?

Le Wax du mot anglais « wax » signifie cire et pour la définition j’ai juste eu à taper sur le net ! Mais bon passons. Egalement appelé « tissu africain », c’est un textile de coton  ayant reçu sur les deux faces un cirage lui conférant de propriétés hydrophobes. Les cires utilisées sont colorées et forment des motifs variant à l’infini dans une recherche esthétique. Voilà donc la petite histoire d’un tissu plus si banal.

Si sa fabrication originelle n’est pas africaine mais européenne, ce tissu plait énormément au peuple des guerriers Ashantis (dans l’actuel Ghana) avec qui les européens trouvèrent un moyen efficace de commercer pacifiquement au 17e siècle. Sa diffusion s’est ensuite faite rapidement au travers du continent qui se l’est approprié. La force du tissu, des couleurs chatoyantes, des motifs stylés estampillés « gaité à l’africaine »…du peps à la moindre tenue traditionnelle quoi ! Seulement, il faut bien dire que l’engouement est strictement continentale et pire seule la génération de nos mères et aïeules (une génération que les moins de 20 ans ne connaissent certainement pas !) continue de porter fièrement.

Avec un taux de pénétration quasi nul chez les jeunes afro-descendants en Europe et autre Amérique, le Wax n’avait cependant pas dit son dernier mot ! Il a fallu compter sur l’ingéniosité de créateurs pour l’intégrer peu à peu à leur collection de prêt-à-porter  et bingo, les stars comme Beyoncé l’adoptent au quotidien.  C’est le grand retour du tissu, cette foi- ci sur les catwalks puis le bitume occidental. C’est bien simple tout le monde craque pour The new style urban chic !

Sur un bombers, une jupe midi ou maxi ou un tee-shirt, en tout temps, tout le monde s’y met et est sûr d’opter pour une pièce mode. Des accessoires basiques à l’univers de la maison tout y passe ! Et Le Wax réussi également le pari fou de supplanter  le total look « Black », insociables de la grisaille des grandes villes, dans les armoires des modeuses de tout horizon.

Plus qu’un tissu, le Wax qui restait cantonner au vieux continent transgresse désormais les a priori pour apporter la gaité sous des cieux plutôt hostiles (et j’exagère à peine).Le  petit  Wax  devenu grand, conquiert le monde et ouvre la voie au tissu batik et autres pour une épopée multiculturelle et espérons éternelle.

ENCADRE /Quelques créateurs :

Owl Paris, Nana wax, By Natacha Baco, Ladywood, Nash Prints It, Maison Château Rouge… mais aussi les vaillants couturiers rencontrés aux détours des marchés afro des grandes capitales africaines et européennes pour des tenues uniques et moins onéreuses.