La France, championne de l’incivilité ?

Écrit par...

Naaan ! Et puis, je n’ai pas le droit de le dire, je ne sais même pas si j’ai le droit de le penser ; parce que, voyez-vous, on ne peut rien reprocher aux français, ils sont juste PAR-FAITS. Ils ont tout inventé ; la baguette, la mode, la cuisine, la Tour Eiffel, la politesse, l’air, la couleur du ciel, la vie sur terre…

Oui, les français n’ont aucun défaut, au point où vous ne trouverez aucuns maux chez eux. Et s’il y’en avait un seul, c’est forcément à cause des autres. Aaah les autres, le bouclier parfait ; encore et toujours eux. C’est à cause des autres si tout le monde ne mange pas à sa faim, qu’il y’a autant de sans-abri, que le racisme est si présent, que la loi est partiale, qu’il n’y a plus de boulots, de logements, que les rues sont sales, qu’on ne respecte pas l’autorité, qu’il y’a eu mai 68, et même que le monde entier va mal… Bref, s’il n’y avait pas les autres, tout se passerait beaucoup mieux.

Par exemple :

–       Ceux qui attendent un train sauraient qu’il faut laisser descendre avant de monter,

–       On saurait qu’après avoir lu un magazine, il faut le mettre à la poubelle et non en inonder les rues et les trains (Le gars qui a eu l’idée du journal gratuit n’avait certainement pas connaissance des autres),

–       On ne mettrait pas ses pieds sur les banquettes ou les sièges du train. Mais c’est à cause des autres qu’on est certainement impoli,

–       On s’excuserait quand on bouscule quelqu’un,

–       Que des vélos mis à disposition de tous, pour le bien de tous, sont vandalisés,

–       On ne prendrait pas un chien si on n’était pas assez responsable pour assumer et ramasser ses crottes dans la rue, mais les autres nous ont certainement mis un pistolet à la tempe pour en prendre un,

–       On avancerait dans les allées dans le train pour laisser rentrer plus de monde, mais ça ; c’est encore principalement les autres qui ne le font pas,

–       On avancerait juste de quelques mètres pour jeter son mégot de cigarette là où il faut et on n’aurait pas une marée de mégots dans les rues,

–       On ne fumerait pas dans un lieu, allez, juste parce qu’il est interdit de le faire,

–       On se mettrait sur la file de droite pour laisser passer sur celle de gauche,

–       On serait assez poli pour faire la queue quand il y’en a une…

Mais tout ça on ne le fait pas parce que les autres nous en empêchent, ils contrôlent notre pensée, notre volonté et conditionnent nos comportements. Ils nous tiennent vraiment les autres. C’est à cause d’eux qu’on n’est pas du tout responsables, c’est eux le problème.

Et si, au lieu de regarder aux autres, on regardait un peu à soi. Au lieu de faire comme tout le monde parce que « tout le monde le fait », on faisait comme « il est censé que je fasse ». Oui, si chacun pouvait juste faire ce qu’il est censé faire, sans se soucier de l’attitude de l’autre, ni l’analyser pour finir, ben par devenir et faire comme lui. Être responsable quoi, on pointerait un peu moins du doigt les autres et on se rendrait compte qu’on n’a pas les mains si propres.

Mais ça, il ne faut pas le dire, parce qu’en France, à part les autres ; tout le monde est parfait !