Face à l’offense qu’est-ce qu’il est bon de faire

Écrit par...

Quand il m’a vu, il ne m’a pas reconnu. Mon visage ne lui disait absolument rien. Il lui a fallu plusieurs bonnes minutes avant de se rappeler de moi. La dernière fois que nous nous sommes vus, j’avais les cheveux très courts et je venais de perdre ma mère et j’avais perdu au moins 7kg. Il me fait remarquer que j’étais une nouvelle personne, une meilleure version de moi-même, j’ai rigolais et j’ai dit au point de ne pas me reconnaitre du tout, au-dedans de moi-même je me suis dit waaaouuu merci Dieu, tu m’as rendu meilleure et le monde autour de moi le constate.

Une attitude inattendue

Tout d’un coup, il m’a pris dans ses bras et m’a dit tu es la bienvenue dans cet appartement. J’étais juste surprise. Que lui répondre ? Merci ? C’est vrai que nous avons eu des différents lorsque nous étions colocataires dans mon premier appartement londonien, mais c’était du passé, je lui ai souri et lui ai dit merci. Il ne se souvenait plus des méchancetés qu’il m’avait faite, il était content de me voir. Et moi l’Amour et le pardon de Dieu avait rempli mon cœur donc j’étais guéri.

Peut-être qu’à l’époque du conflit, j’aurai aimé qu’il me demande pardon. Mais maintenant ? Tout cela semblait si loin.

Notre société ne prône pas le pardon et la paix entre individu

Face à l’offense, plusieurs attitudes sont possibles. Nous pouvons constater que notre société ne prône pas le pardon. Elle met plutôt en exergue la vengeance. Les gens aiment le Comte de Monte-Cristo parce qu’il est animé d’un désir de vengeance. Les films et les ouvrages sur le pardon ne font pas recettes.

Ceux sur la vengeance rencontrent un grand succès.Oui le top des ventes parlent par elles-mêmes. Pourquoi ? Parce que nous désirons tous que ceux qui nous font le mal soient punis : cela nous semble correspondre à un soit disant sentiment de justice : mais est-ce réellement le cas ? Nous savons bien que vengeance et justice sont deux choses complètement différentes.

Et le pardon est encore moins la justice, c’est simplement la capacité à vaincre le ressentiment envers celui ou celle qui m’a offensé C’est donc apaiser une émotion. Pour certains le pardon ne se fait pas en un jour, il faut parcourir un certain chemin qui passe par le déni, la colère, la tristesse pour enfin arriver à l’acceptation.

Pardonner sans rien attendre en retour

Peut-on pardonner si l’autre n’en fait pas la demande ? L’exemple de Jésus Christ sur la croix est explicite, car Il dit : «  Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font ». Nous avons donc la décision et le plaisir de pardonner, même si l’autre ne nous le demande pas. Ceci est indispensable. Attendre une démarche de l’autre, qui ne viendra peut-être jamais, nous condamnerait à être dépendant de lui. Alors pourquoi doit-on pardonner ? La capacité de pardonner une personne, même si elle ne reconnait pas son erreur, nous rend libre. A condition de pardonner sincèrement. Si nous sommes dans l’orgueil, la suffisance, la condescendance , nous passerons à côté de la liberté. Donc il est primordial, capital et nécessaire de pardonner pour vivre une vie libre de l’offense.

Au lieu de voir le pardon comme une démarche éprouvante, et elle peut-être, il est préférable de voir cet acte comme une puissance de libération. Certes la démarche peut-être difficile mais les conséquences ô combien bénéfiques ! Même si l’autre partie refuse de pardonner, si vous faites la démarche sincèrement, vous vous sentirez libéré.

Si vous n’êtes  toujours pas convaincu sur le pardon, alors je vais me permettre de vous dire, une personne qui rumine sur le mal qu’on lui a fait. C’est « normal » mais c’est destructeur. Ressasser inlassablement le mal ou le passé, rester bloquer sur les émotions négatives, entretenir des pensées de colères, de haine, de jalousie ou encore de vengeance ne détruit pas la personne qui vous a fait du mal mais vous. Alors pardonnez et décidez d’aller de l’avant il y a de belles rencontres qui vous attendent.

Seul le pardon peut libérer c’est- à -dire permettre un nouveau départ, avec des pensées saines et des émotions positives.

Perdre pour gagner

Nous vivons dans une société où nous ne voulons pas pardonner parce que nous avons l’impression de perdre quelque chose. C’est vrai, nous perdons quelque chose, mais ce quelque chose, c’est du négatif. Comprendre cette soustraction spirituelle, c’est comprendre que le pardon remplira ce vide par de l’Amour, du soulagement, voire de la paix ou encore de la joie.

Pardonner ce n’est pas cautionner l’acte de la personne

Je ne nie pas le mal que mon ancien colocataire m’a fait. Il est bien réel mais je choisis de me pas laisser ma vie à l’arrêt à cause d’une personne qui connait des challenges dans sa vie et qui essaie de répercuter ses frustrations et ses douleurs sur les autres par sa mauvaise conduite ou ses mauvaises paroles.

Il faut comprendre qu’en réalité pardonner, c’est surmonter avec l’assistance de l’Esprit de Dieu cette souffrance. C’est laisser l’Amour de Dieu nous envahir et nous consoler pour ne plus être subjugué par ces émotions, c’est accepter l’autre sans coller une étiquette sur son franc, sans l’identifier à ce comportement qui a pu vous blesser . Cela ne veut pas dire être amis avec cette personne mais c’est accepter de regarder l’autre avec amour, car l’Amour de Dieu ne soupçonne pas le mal et laisser Dieu le privilège de faire justice.

5 réactions possibles face à l’offense

L’indifférence lorsque nous banalisons l’offense, qu’elle ne nous « touche pas » ; ou alors quand le temps a fait son œuvre.

La frustration, voire l’humiliation, quand nous ne pouvons pas réagir.

La rancœur lorsque nous ruminons inlassablement notre douleur.

La vengeance lorsque nous décidons d’agir et de faire du mal à l’autre.

Le pardon quand nous décidons de surmonter notre ressentiment.

Je choisis pour vous et pour moi la voie du pardon to be happy people.