Ephatta, le « Airbnb » chrétien

Écrit par...

Le début d’année donne souvent lieu à mettre sur pied ses projets de vacances ! Voyageur timide ou grand baroudeur si l’ivresse est la même dans l’organisation, que l’on aille sur les montagnes du Machu Picchu à la savane africaine ou tout simplement à l’abri des remparts de la cité de Carcassonne, le principal casse-tête réside il faut bien le dire en l’hébergement.

Et c’est là que tout se complique! Recherche physique ou via le net aux nombreux sites d’hébergements classiques…armez-vous de patience et d’un thé aux vertus apaisantes pour vous y aider ! L’alternative depuis quelques années à un nom qui sent bon la destination de vacances : Ephatta.

Ephatta est donc une plateforme de réservations d’hébergements en ligne qui a la particularité d’être inspirée par l’hospitalité chrétienne. Et oui, il fallait y penser n’est-ce pas ! Elle permet à des particuliers de proposer un hébergement aux voyageurs de passage. Ses membres peuvent rechercher, découvrir et réserver des logements en toute confiance, mais seulement. Le site vous propose aussi de voyager et d’accueillir autrement, en faisant l’expérience de l’hospitalité chrétienne. Du simple échange verbal à la visite guidée ou d’un temps de prière, Ephatta facilite ce genre de rencontres qui ont du sens  et qui sont précieuses.

En quelques clics, le voyageur que vous êtes se trouve connecté à des milliers de personnes prêtes à vous ouvrir la porte de leur « home sweet home » et la légende n’est aucunement surfaite ! L’hébergement peut être proposé dans un logement entier, une chambre voire un bout de jardin pour y planter sa tente. En tant que hôte, c’est vous, oui vous qui fixez le prix à la nuitée ou vous  pouvez choisir de reverser les revenus aux associations partenaires. Le site vous offre également la possibilité d’offrir automatiquement la première nuit aux voyageurs accueillis.

Lancé il y a 2 ans le site rassemble déjà plus de 10000 membres et plus de 3500  annonces d’hébergement dans 90 pays ! Reste à vous de vous rendre sur le site, de vous renseigner sur d’éventuels hébergeurs sur les cimes du Machu Picchu et faire en toute quiétude vos bagages.