Des émotions au top pour une relation au top

Écrit par...

Très peu de personnes sont conscientes du fait que les émotions jouent un rôle essentiel dans leur vie relationnelle, c’est ainsi que beaucoup n’attachent aucune importance au fait de chercher à comprendre ses émotions de manière à pouvoir  les utiliser afin qu’elles soient profitables dans toutes  relations que nous construisons.

Les relations reposent à une grande majorité sur les émotions que nous soyons conscients ou pas.

Les émotions de manière générale sont une réponse personnelle à un évènement, une situation ou une information extérieure. C’est l’un des moyens dont chaque être humain a été doté afin d’exprimer ce qu’il ressent à l’intérieur. On peut ainsi dire que le monde des émotions est un type de langage qui nous permet de communiquer à la fois avec notre monde intérieur mais également le monde extérieur. 

N’ayant hélas pas compris ce langage, nous sommes tombés dans le piège de croire que les émotions peuvent être seulement ressenti mais pas forcément exprimer !!! Whaouuu quelle erreur, cela revient à accepter le fait que le mécanisme de la respiration peut s’arrêter uniquement à l’inspiration , pas besoin d’expiration. Imaginons nous à quel désastre cela nous aurait conduits.

Malheureusement l’environnement pour certains,  l’éducation pour d’autres a contribuer à développer en nous le refoulement ou la répression de tout ce qui peut ressembler à une émotion ( à la fois la ressentir et l’exprimer).

Au moins une fois dans notre entourage nous avons été spectacteur, victime ou même acteur de ces 2 scénarios :

  • Un homme ne pleure pas, cela est un signe de faiblesse et c’est pour les femmes !!!
  • Et la colère il y a tant à dire : c’est mal de se mettre en colère, toi tu es gentil donc tu ne dois pas te mettre en colère car c’est pour les méchants….

Nous le faisons tellement de manière inconsciente que cela est devenu un de nos mécanismes de défense. Tant de fois nous n’avons pas pu exprimer ou gérer nos émotions que la porte de sortie fut de les enterrer afin qu’elles disparaissent. Fatale erreur car une émotion enfouie ne disparait jamais mais est plutôt une bombe à retardement. 

L’on ne peut pas retenir ce que l’on ressent mais l’on peut se retenir de l’exprimer.

Vue de cet angle, nous comprenons alors que les émotions ne sont en fait qu’un type de langage dont nous disposons et la tâche nous revient d’apprendre à connaître ce langage. Celui qui apprends donc à décrypter ce langage aura l’avantage de pouvoir et à la fois comprendre ce qu’il veut transmettre et ce que les autres veulent également exprimer.

 

Hélas, nous grandissons en sous estimant ce langage voir même en l’ignorant.

 

Les pensées donnent naissance à nos émotions.

Si nos pensées sont paisibles alors nos émotions sont paisibles. Travailler sur nos pensées.

L’erreur que l’on commet c’est souvent refouler ou d’étouffer ses émotions cela ressemble à un ballon que l’on essaye d’enfoncer dans une piscine, que se passe t-il une fois que l’on relâche le ballon ?

Beaucoup d’entre nous avons été éduqué dans le refoulement des émotions. Ah bon !!! Comment ça ??? Ohhh que oui… Nous le faisons tellement de manière inconsciente que cela est devenu un de nos mécanismes de défense. Tant de fois nous n’avons pas pu exprimer ou gérer nos émotions que la porte de sortie fut de les enterrer afin qu’elles disparaissent. Fatale erreur car une émotion enfouie ne disparait jamais mais est plutôt une bombe à retardement. Attendez vous, lecteurs et lectrices averti(e)s à ce qu’elle réapparaissent à Très Haut Débit.

A force de pratiquer cela, nous en venons au stade où c’est notre tête qui décide ce qu,il convient  ressentir et non plus notre cœur.

Les émotions sont un avertisseur de ce qui est entrain de se passer en nous. A nous de savoir comment collaborer avec cette information, et bien souvent c’est là que se pose le problème.

Celui qui sait comment vivre avec les émotions comprendra qu’ils sont nos alliés !!!

Pourquoi refoule t-on alors ces émotions ? Lorsque celle-ci présente un danger potentiel face à la capacité d’aimer ou d’être aimé. Je m’explique si je me dis que l’émotion que je ressens n’est pas compatible avec que l’image que j’ai de moi-même ou que je véhicule je la refoulerai sans attendre.

Il y’a également l’environnement dans lequel l’on a été éduqué qui a considérablement déteint sur le fait que l’on exprime nos émotions ou pas. Une personne qui a grandi dans un cadre familial où l’on ne démontrait pas l’affection aurait tendance à 90% à réprimer tous ces élans de tendresse. Quelqu’un qui n’a jamais entendu dans son milieu «  je t’aime , tu me manques » aura beaucoup de mal à la faire sortir de sa bouche même s’il le ressent fortement. Dès que l’on éprouve une crainte à exprimer une émotion, celle-ci sera candidate au refoulement.

Beaucoup sont anesthésiés émotionnellement pour peu qu’ils rencontrent un conjoint non anesthésié je vous laisse écrire la suite du scénario.

Aucune émotion n’est bonne ou mauvaise, tout est question de sens de valeur.