De la couleur dans nos plats avec des soupes violettes

Écrit par...

Pour changer des classiques soupes vertes ou oranges, les soupes violettes, en plus de leurs apports en nutriment ; apportent une note de couleur peu commune à nos assiettes creuses et se réalisent avec des légumes violets comme la patate douce version violette, le chou rouge, le chou-fleur violet et la carotte pourpre. Zoom sur nos soupes haut en couleur. 

Astuce pro : Il est conseillé de ne pas mixer ces légumes avec d’autres, plus clairs ou verts par exemple, au risque de voir leur couleur se transformer en cours de cuisson ! 

– Soupe au chou rouge à la pomme : Le chou rouge : une excellente astuce pour colorer délicieusement nos plats.  On le cuisine avec des pommes coupées en dés. Pour relever le goût, on y ajoute un bâton de cannelle, qu’on retire à la fin de la cuisson. 

Soupe à la carotte pourpre et à la crème d’amandes : Juste des carottes pourpres, du gingembre, de l’oignon rouge et une pince d’ail en poudre. Et pour une délicieuse dégustation, on ajoute une belle dose de crème d’amandes au moment du dressage.

– Soupe à la patate douce violette et au saumon fumé : Pour apporter une saveur délicatement fumée à sa soupe de patate, on y incorpore du saumon fumée, délicieux et parfumé.

– Soupe au chou-fleur violet et fêta : Pour un contraste de couleur parfait, on pense à la fêta, à venir disposer sur une douce et chaude soupe au chou-fleur violet.

–  Soupe violette au fromage de soja : Cette soupe craquante à base de patate douce violette et de chou fleur pourpre est un réel délice. Certes peu originale mais très bonne pour notre organisme. On la mélange avec de la muscade, de la crème liquide, du clou de girofle, une cuillerée d’huile d’olive et une bonne dose de tofu, pour une saveur exquise  On adhère ! 

Bon à savoir : Les légumes violets sont riches en plusieurs antioxydants puissants. Ces derniers sont des substances qui aident le corps à lutter contre les molécules nocives et instables appelées radicaux libres. Ces molécules se forment lors de la digestion, du stress, de l’exposition à la pollution de l’environnement…