Ceci est à lire et à oublier juste après (au risque de vous en prendre une) !

Écrit par...

D’accord, le français est une langue très complexe, trop riche, trop de variantes, trop de temps de conjugaisons. Alors certains se disent qu’ils vont prendre des départementales au lieu de l’autoroute, il y aura moins de bouchons et on ira plus vite. Mais on ne paie pas forcément moins d’essence, ni de péages !

Au jour d’aujourd’hui
Aaaaarrrrgh ! Oui il fallait que ça sorte, ça fait des siècles que mes oreilles supportent cette horreur. Et ce n’est pas près de s’arrêter vu que la génération future a pris le relais. Et pourquoi pas ce jour au jour de maintenant ou au lendemain de demain ?! Non, on arrête avec cette locution doublement redondante. Aujourd’hui est déjà double alors au jour d’aujourd’hui, c’est l’overdose. Mais ne nous attardons pas sur ça aujourd’hui.

Ils croivent
Mes tympans viennent juste d’exploser. Euh non, c’est ils/elles croient; le verbe croiver n’existe pas encore en France, on va le laisser au pays où il existe ; si ce pays existe !

Ils voyent
Pareil, on écrit et on dit ils/elles voient parce que l’Académie Française n’a pas encore donné son accord pour le verbe voyer !

Je pensent
Ce n’est pas parce qu’on pense beaucoup qu’on est censé le conjuguer pour autant. Oui c’est bien « censé », et pour en être sûr, on remplace par le verbe « supposer ». Et tout ça est bien sensé, ça a du sens quoi !

Moi, personnellement
Non, non, non ! Sauf si vous n’êtes pas sûre que vous êtes vous, « moi, personnellement » est un pléonasme. Donc c’est soit « moi » pour nous prouver que ça vient de vous, soit « personnellement », mais pas les deux. Personnellement, on ne va pas en rajouter.

Un espèce de …
Eh non, c’est toujours « une espèce de.. », tout le temps et dans tous les genres ; homme, femme et indécis !

Si j’aurais su
Et là on vient tous d’assister aux funérailles de la conjugaison. Mais essayons de la ressusciter. À chaque fois qu’il y’a la conjonction de condition « si », le mode du verbe de la conditionnelle est indicatif, du style « si j’AVAIS su que mon français n’étais pas au point, je n’AURAIS pas envoyé ma lettre de motivation 2 minutes avant de lire ce post. »

C’est compréhensif
Mais bien sûuur ! C’est compréhensiBLE, adjectif, on se comprend ? C’est pourtant pas compliqué. Mais je suis très compréhensive !

Des fois, je lui ferais bien bouffer son Bescherelle, des fois qu’il aurait oublié comment ça s’écrit
Oui, vous voyez déjà où je veux en venir. Tout le monde aime bien cette exclamation « des fois », mais personnellement, je n’en peux plus ! Alors on reprend tout. Des fois ne s’emploie que pour marquer un désaccord, « non, mais des fois » ou une éventualité, « par hasard ». Et parfois signifie, « quelquefois ». Donc on a le droit de dire : « Parfois, je lui ferais bien bouffer son Bescherelle lorsque je l’entends causer aussi mal. »